Chronique Affaire des écoutes en Espagne

En Espagne, une affaire d'espionnage sème le trouble. Des membres du gouvernement auraient été espionnés via leur téléphone, mais aussi des indépendantistes catalans. L'affaire plonge le pays dans une crise politique complexe. Les explications de notre correspondante.

Aurélie Chamerois

Pegasus
Foto: picture alliance / CHROMORANGE | Christian Ohde

C'est un véritable feuilleton que vit l'Espagne depuis maintenant deux semaines, avec chaque jour une nouvelle révélation. Le 19 avril dernier était révélée une affaire d'espionnage dont ont été victimes une cinquantaine d'indépendantistes catalans. Parmi eux l'actuel président de Catalogne Pere Aragonès, ainsi que ses prédécesseurs Quim Torra et Carles Puigdemont. C'est le logiciel israélien Pegasus qui a été installé à leur insu sur leurs téléphones portables. Le gouvernement indépendantiste catalan a alors annoncé rompre tout dialogue avec Madrid, alors que la tendance était plutôt à la réconciliation depuis quelques mois. L'Espagne est un " État anti-démocratique; un État démocratique n'écoute pas les conversations privées de ses adversaires " avait alors accusé le président catalan, rappelant que seuls les gouvernements ont accès à Pegasus. Et d'insister bien sûr sur la nécessité d'obtenir une Catalogne indépendante dès que possible.

Le gouvernement espagnol, lui, a nié que l'espionnage venait de lui. Puis quelques jours plus tard, la ministre de la Défense Margarita Robles l'a justifié à demi-mot en raison de la tentative de sécession survenue en 2017.

Cette semaine, nouveau coup de théâtre, le gouvernement espagnol révèle avoir lui aussi été espionné. En tout 200 portables espagnols auraient été visés à partir de 2019. Selon un premier rapport, c'est le Maroc, alors en froid avec Madrid, qui serait à l'origine de ces piratages. Mais personne ne peut encore l'affirmer. Pour les dirigeants catalans, l'Espagne cherche avec ces révélations à noyer le poisson. Et ils n'ont peut-être pas tort.

Le gouvernement de Pedro Sanchez en péril

Hier, la directrice du service de renseignements espagnols a comparu devant les députés et a indiqué que l'espionnage des portables catalans avait bien été effectué par ses services. Elle a même exhibé les autorisations judiciaires lui permettant de le faire. Preuve que la justice espagnole et donc les autorités espagnoles sont derrière l'affaire.

Toutes ces révélations mettent en péril le gouvernement de Pedro Sanchez. D'une part, les indépendantistes ne promettent plus leur soutien parlementaire, sans lequel le Premier ministre n'a plus de majorité. Plus grave encore, la gauche radicale de Podemos, qui gouverne en coalition avec les socialistes, hausse le ton et demande des comptes. Paradoxalement, seules la droite et l'extrême-droite soutiennent actuellement le gouvernement.

La démission de la ministre de la Défense, réclamée à la fois par certains secteurs de Podemos et par les indépendantistes catalans, serait un début de sortie de crise. Mais ce serait un sacrifice très coûteux pour Pedro Sánchez. Margarita Robles, en plus d'être un poids lourd du parti socialiste et du gouvernement, est la ministre la plus appréciée des Espagnols selon les enquêtes. Une chose est sûre, les indépendantistes ne lâcheront rien et pourraient bien profiter du scandale pour tenter de remotiver leurs troupes.

An der Mediathéik:

Chronik / / radio 100,7
Lauschteren

Méi zum Thema

Handy
EU-EXPORTKONTROLL

D'Reglement, wat den Export vu sougenannte "dual use"-Gidder reegelt, gouf verschäerft. Doduerch soll zum Beispill den Export vu Spionage-Software un autokratesch Regimmer verhënnert ginn.

Handy
Spionage-Software

Am Kontext Spionage-Software Pegasus an der Firma NSO gouf et bis elo zu Lëtzebuerg nach keng Plainte, mee de Parquet huet sech och net selwer saiséiert. Dat wier och net esou evident, esou den Affekot Frank Wies.

Net verpassen

  • Offre d'emploi: Redakter/Redactrice Web

    radio 100,7

    Den Média de service public 100,7, deen de radio 100,7 bedreift, sicht en/eng neie/nei Redakter/Redactrice fir d'Onlineredaktioun mat engem Aarbechtskontrakt op onbestëmmten Dauer (CDI) fir 40 Stonnen d'Woch.

Programm

Dossieren

  • Chamberwalen 2023

    Am November gëtt zu Lëtzebuerg en neit Parlament gewielt. Kann d'Dräierkoalitioun vun der DP, LSAP an déi gréng weider d'Regierung stellen, oder gëtt et ee Regierungswiessel?

  • Hëtzt & Dréchent

    2022 ass bis elo vun héijen Temperaturen an extreemer Dréchent markéiert. Wéi eng Impakter huet dat op Mënsch an Ëmwelt?

Iwwert eis

De radio 100,7 ass deen eenzegen ëffentlech-rechtleche Radio zu Lëtzebuerg. E proposéiert Programmer op Lëtzebuergesch mat engem Fokus op Informatioun, Kultur, Divertissement a mat Akzent op d’klassesch Musek.

Weider liesen